PhotoLab propose cinq algorithmes de réduction du bruit.
La fonction s’appelle « DxO Denoising Technologies » (sic).

* Haute Qualité, traitement du bruit conventionnel à régler manuellement lors du post traitement des images matricielles (JPEG généralement)
* HQ (rapide) est un traitement très performant à appliquer par défaut sur les photos raw
La fenêtre de l’aperçu de PhotoLab (la fenêtre principale qui présente les corrections) inclut le traitement HQ en permanence
* PRIME (Probabilistic Raw IMage Enhancement) est reconnu pour préserver les détails et les couleurs. Il redonne de la profondeur aux zones d’ombres débouchées. Son application est bluffante sur des photos prises avec des appareils photos âgés..
* DeepPRIME est plus subtil que PRIME. Cet algorithme amélioré préserve mieux le rendu des couleurs, qu’elles soient ternes ou saturées et rehausse les micros détails
* La nouvelle fonctionnalité de débruitage: DeepPRIME XD, version « eXtreme Details », offre un niveau de détail et des capacités de débruitage améliorés



PRIME et ses variantes sont disponibles avec l’édition Elite de PhotoLab.


Cliquer pour agrandir – Alt+ < pour revenir


Il est recommandé de laisser la réduction du bruit HQ (rapide) active en permanence. Le logiciel divise l’image par zones selon leur densité. Il les traitera au plus juste du besoin selon les caractéristiques du boitier, la sensibilité ISO et la luminance, voire n’appliquera pas de réduction du bruit du tout.

Dans ses deux versions DeepPRIME appelle son propre algorithme de dématriçage qui s’avère produire des images plus détaillées.
Ce peut être une bonne idée de traiter systématiquement avec DeepPRIME toutes les photos à ISO élevés ainsi que celles pour lesquelles on a prévu de remonter les ombres.
– Pour les scènes à grande dynamique lumineuse, DeepPRIME nettoie les ombres en préservant les couleurs
– Les scènes (très) sombres sont par nature défavorables aux couleurs. DeepPRIME les préserve mais ne fait pas de miracle si les couleurs sont trop rabattues

A contrario DeepPRIME peut rehausser des défauts de peau (points, taches de rousseurs, …). Utiliser un masque de Réglage Local de microContraste négatif.




DeepPRIME XD doit parfois être affiné pour en tirer le meilleur parti.
– Le curseur Modèle de bruit (Détail) applique un adoucissement ou une netteté supplémentaire à l’image. ATTENTION aux artefacts. La valeur 0 est à privilégier par défaut
– Le curseur de Luminance permet de définir le niveau de lissage du grain
– La valeur auto du curseur pixels morts augmente pour les temps de pose très longs (> 1s). Sinon elle est unique pour tous les boitiers, à toutes les valeurs ISO
– La baguette magique réinitialise les valeurs recommandées


DeepPRIME nécessite une configuration musclée avec une carte graphique compatible (GPU). Le transfert de la charge de dématriçage sur le GPU libère le processeur (CPU) pour continuer à travailler sur une machine stable.
Les temps d’exportation risquent d’être très longs sans GPU compatible.

Ce choix est établi par DxO au premier lancement de PhotoLab.
Le menu Edition / Préférences – Performances – Sélection entre le CPU ou la Carte Graphique sert à neutraliser ou forcer l’activation (ça vaut le coup d’essayer) des cartes graphiques non compatibles. Sinon le laisser sur Auto.

<< Infos sur le support de DxO >>


Voici une astuce pour les utilisateurs avec une machine peu puissante.
– Exporter pendant la nuit avec l’option “Exporter en DNG avec corrections optiques et DeepPrime”
– Développer ensuite ces photos DNG en bénéficiant du traitement du bruit réalisé (affichage permanent)


Les traitements PRIME consomment beaucoup de ressources, il n’est pas possible d’afficher leur effet en permanence.
L’action est prévisualisée dans une vignette dont on peut déplacer la cadre de sélection.


Cliquer pour agrandir – Alt+ < pour revenir

Lors de l’exportation de l’image, la réduction du bruit est réalisée au tout début du processus de développement, avant même le dématriçage. Celui-ci s’effectue dans de meilleures conditions et le résultat est d’emblée plus précis.
Contrairement aux logiciels concurrents dont les algorithmes de réduction du bruit dégradent l’image, les corrections de Netteté de l’optique et microContraste sont réalisées sur une meilleure base.

Sur des images particulièrement sales la taille du fichier de sortie diminue à mesure que les performances de réduction du bruit augmentent. 
Ce qui pourrait être interprété comme une perte de détails, est en fait l’illustration d’une image débarrassée d’artefacts.
Pour indication, voici la taille des différents fichiers de la même image JPEG.

NR offHQPRIMEDeepPRIMEDeepPRIME XD
6.4 Mo2.7 Mo2.2 Mo1.6 Mo1.3 Mo

Il est possible de filtrer les vignettes des images selon le qualité de réduction de bruit utilisée.


Cliquer pour agrandir – Alt+ < pour revenir

A propos de la première version de l’algorithme PRIME:
La puissance recommandée (par la baguette magique) de la Luminance estompe trop de détails. Mon préréglage perso de départ, « 0 – Standard », est configuré à 30 qui atténue encore efficacement le grain fin.
Noter que la valeur de luminance 0 enlève quand même du bruit.

Le réglage de labyrinthe (artefact Maze) de PRIME agit en contrecarrant le phénomène qui peut apparaître sur la trame d’une image d’une fréquence différente de celle des pixels du capteur de l’appareil photo.
Les versions précédentes de DxO Optics Pro le traitaient automatiquement mais au prix d’une acutance générale amoindrie des détails pour lutter contre un phénomène marginal.
Voir <ici>


TuToDxO.com – All rights reserved – tous droits réservés.

«             »