PhotoLab ne prend en compte les photos enregistrées au format raw que si le matériel de prise de vue a été caractérisé par le laboratoire de DxO. Les corrections disponibles sont regroupées sous le terme « Module Optique« .


1- Seules les photos raw réalisées avec un Appareil Photo Numérique (boîtier) caractérisé peuvent être éditées par PhotoLab.
Les photos au format DNG, issues d’un boîtier supporté, après transformation par PhotoLab, Adobe DNG Converter ou Lightroom uniquement sont aussi prises en charge.


* PhotoLab n’ouvre pas tous les formats raw de basses résolutions ou compressés.

* PhotoLab ne peut appliquer ses algorithmes évolués de réduction du bruit PRIME  (édition Elite uniquement) que sur des raw issus d’un boîtier supporté.


* PhotoLab peut toujours ouvrir une image JPEG de n’importe quelle origine (boîtier inconnu, logiciel tiers, scanner, …).


Cliquer pour agrandir – Alt+ < pour revenir

2- La caractérisation de l’optique est la seconde condition permettant de bénéficier des corrections optimales de PhotoLab.
L’amélioration technique de la photo est réalisée automatiquement et sans aucune intervention de l’utilisateur parce que les défauts de l’optique sont connus et répétables.

Dans le cas d’une optique inconnue, les outils d’amélioration sont toujours disponibles, mais il appartient à l’utilisateur de trouver les paramètres corrects.


3- A la première ouverture d’une photo PhotoLab propose de télécharger le module optique du combo (boîtier + objectif) s’il n’a jamais été utilisé avant.

Invitation à télécharger un module optique disponible

Pour éviter l’affichage de cette invitation à télécharger.

– Menu: Edition / Fichier – Préférences – Onglet Affichage « Afficher automatiquement la fenêtre de téléchargement » (pas recommandé)

L’icône d’absence de module est toujours affichée sur les vignettes.

Icone de module optique disponible

liste de

toutes les combinaisons Appareil photo / objectif :
https://www.dxo.com/fr/supported-cameras/


Certains combo (appareil photo + objectif) ont deux modules DxO selon que la photo est issue d’un fichier raw ou JPEG direct. 
* Le préréglage « 1- DxO Standard » appliqué à une photo raw propose une correction optique complète
* Lorsqu’il est appliqué à l’image d’un fichier JPEG direct de ces boitiers, le préréglage « 1- DxO Standard » enrichit les corrections (distorsion, netteté, vignettage, …) déjà appliquées par l’appareil photo (*) selon les améliorations de DxO

Si ces images sont destinées à être utilisées dans PhotoLab, il est préférable de désactiver la réduction du bruit de l’appareil photo pour utiliser pleinement la réduction du bruit HQ de DxO.

Les combo de reflex classiques (DSLR, sans correction optique logicielle) ne sont pas concernés. Le module optique n’existe qu’en une seule version.

(*) La plupart des appareils photo hybrides (DSLM) effectuent des corrections géométriques sur l’image, l’objectif ne délivre pas une image optiquement parfaite (déformée, vignettée) et le logiciel interne termine le travail sur le JPEG.
DxO part de l’image brute du capteur et la corrige à sa façon, mieux que le fabricant (sic). Voila pourquoi il y a deux modules optiques pour ces appareils.


Cette icone signale qu’aucun module optique n’est disponible.

Icone d’indisponibilité de module optique

Voir le

tutoriel Maitrise de PhotoLab – Configuration du logiciel pour le téléchargement hors connexion des modules.


Tableau des solutions selon la disponibilité du combo (boîtier + objectif)

Cliquer pour agrandir – Alt+ < pour revenir

(1) l’ajustement de la netteté, les corrections des aberrations chromatiques, du vignettage et de la distorsion de l’optique seront appliquées automatiquement en complément des corrections éventuelles appliquées par le boîtier
(2) ainsi qu’un fichier RGB (JPEG ou TIFF) de toute origine (logiciel, scanner …)


DxO ne souhaite pas que PhotoLab prenne en compte les photos raw d’un boitier non caractérisé. La société souhaite que l’utilisateur ait toujours l’assurance que ses photos soient développées dans un environnement de qualité maîtrisée.


Pour les nouveaux boîtiers, il faut patienter. Le laboratoire de DXO peut mettre du temps à créer un profil. Ce qui reste frustrant quand les boitiers sont proches de la gamme précédente et semblent similaires aux anciens modèles.


Pour faire correspondre une image et un module, DxO utilise plusieurs informations Exif/MakerNote dans l’ordre suivant :
– Nom de l’objectif   (LensName)
– Spécifications de l’objectif   (LensID)
– Description (par exemple : 18-35mm F3.5-5.6)   (LensInfo )
– Informations de prise de vue sur la focale et l’ouverture   (Fnumber)

Les deux premières informations sont censées être uniques mais tous les fabricants ne respectent pas cette exigence.
Parfois elles ne sont pas disponibles (notamment pour les boitiers d’ancienne génération).
Lorsqu’un module optique est mal identifié, PhotoLab peut proposer un ou plusieurs autres objectifs à la désignation ambiguë.


Voir le

tutoriel en Annexe: Modification des EXIF pour une solution non autorisée.


DxO indique que les problèmes de reconnaissances d’optiques sont de plus en plus fréquents. Le parc optique évolue avec des versions améliorées et des produits de fabricants indépendants.


PhotoLab n’est pas entièrement compatible avec les fichiers DNG super résolution d’Adobe.


TuToDxO.com – All rights reserved – tous droits réservés.

«             »