Les photosites du capteur d’image sont équipés de filtres de couleur, généralement RGB. La nature exacte de ce rouge, vert et bleu est légèrement différente pour chaque fabricant et modèle d’appareil photo. L’espace colorimétrique natif de l’appareil photo caractérise cette définition particulière des couleurs. Il n’est pas destiné à l’affichage, c’est ce que le capteur voit.
Par la suite, si le rendu des couleurs traite de l’aspect des couleurs, l’espace colorimétrique définit le référentiel utilisé pour décrire ces couleurs.

Pour une image issue d’un fichier raw, les couleurs d’entrée brutes sont considérées dans l’espace colorimétrique natif du capteur. PhotoLab applique les ajustements de couleur (saturation, TSL, mais aussi le rendu des couleurs, etc.) dans cet espace colorimétrique.
Après les opérations de base, PhotoLab convertit les couleurs dans l’espace Adobe RGB qu’il utilise comme espace colorimétrique de travail. Cela ne peut pas être configuré.

Cliquer pour agrandir – Alt+ < pour revenir

Voir le

tutoriel Maitrise de PhotoLab – Les corrections et palettes pour le détail de l’application hiérarchique des fonctions. 


L’espace colorimétrique Adobe RGB peut paraître étroit. L’accès aux couleurs saturées hors de cet espace reste néanmoins possible, PhotoLab peut les retrouver à partir de l’espace colorimétrique natif.
Il en va de même pour les luminances extrêmes.

Pour afficher l’image dans le viewer, PhotoLab converti, à chaque nouvelle correction, l’image dans l’espace colorimétrique de l’écran de l’ordinateur

Lors de l’exportation, l’image est définitivement convertie. L’espace colorimétrique proposé par défaut est « comme (demandé) à la prise de vue » (même si cette indication n’est nécessaire qu’au fichier JPEG direct). La conversion peut explicitement être en sRGB, Adobe RGB ou tout autre espace colorimétrique définit par un Profil de couleur ICC générallement fourni par un service d’impressionProPhoto RGB peut être utilisé mais ce dernier n’a pas beaucoup de sens. L’export selon ProPhoto RGB ne contiendra que les couleurs permises par Adobe RGB.


Pour le post-traitement de l’image dans un éditeur d’image tiers (Affinity Photo, Adobe Photoshop), il est recommandé de s’en tenir à Adobe RGB car il contient toutes les informations disponibles dans PhotoLab et évite les conversions supplémentaires.

Pour une image d’entrée RGB (généralement JPEG), selon l’espace colorimétrique sélectionné dans l’appareil photo, les couleurs d’entrée sont sRGB ou Adobe RGB. PhotoLab utilise cet espace colorimétrique comme espace colorimétrique de travail. Et, encore une fois, cela ne peut pas être configuré directement (seulement en convertissant l’image dans un autre espace colorimétrique à l’aide d’un utilitaire tiers avant de l’ouvrir dans PhotoLab). Lors de l’exportation, l’option « comme la prise de vue » signifie aucune conversion.


TuToDxO.com – All rights reserved – tous droits réservés

«             »